Un whisky au pays du champagne

Un whisky au pays du champagne

distillerie moutard

A vouloir vous faire découvrir des pans de notre terroir originaux, on fait nos curieux et un jour, on a ce genre de discussions :
« – Si, si, y’a du whisky dans l’Aube
– Ah oui, et il s’appelle comment le distillateur : John Mac Leod et c’est un Ecossais, c’est ça ?
– Pas du tout, c’est un 100 % aubois, vigneron qui plus est ! »
Tentant d’en savoir plus, hein ?
Alors direction la Distillerie Moutard !

 

# Pas si loin que cela l’Ecosse 🙂

Rendez-vous pris avec le gérant, Alexandre Moutard, c’est par une chaleur d’avril que nous nous rendons à la Distillerie Moutard, à Buxeuil, commune de vignerons.

Nous poussons la porte de la distillerie.

Le ton est donné : des bouteilles de champagne tapissent entièrement un des murs, mais un trou béant laisse la place aux produits de la distillerie.

distillerie moutard champagne

Alexandre Moutard nous accueille et ni une ni deux, direction la cave…

 

# Dans ces tonneaux, l’avenir

On a perdu 10°C mais la surprise n’est pas là. Notre nez est en émoi : une odeur de raisins distillés nous envahit. Une ampoule éclaire le lieu vouté, et des tonneaux, bien rangés en ligne, nous font de l’œil. Alexandre nous dit qu’il y en a plus de 300 et nous le croyons sur parole.

tonneaux distillerie moutard

4 tonneaux attirent particulièrement notre attention. Y sont inscrits des mots que l’on aime voir sur de bonnes bouteilles de whisky : single malt, single cask, tourbé…

Pour cause, ils sont utilisés pour le vieillissement d’un breuvage mis en fût par Alexandre il y a quelques mois et, dans 3 ans, ce breuvage pourra s’appeler « whisky » ; pas avant, c’est la loi.

Alors profitons du temps que nous avons devant nous pour en savoir plus.

 

# Une idée du père mais une mise en oeuvre du fils 

Le père d’Alexandre avait eu l’idée de faire du whisky quand il a repris la distillerie il y a quelques années. Seulement, cette idée n’a pas été mise en bouteille. Immobiliser une production pendant 3 ans, avec le risque que ce soit un échec (entendez par là, un whisky qui n’en porte que le nom) : non merci. Et le rendement, tellement bas !

Mais c’était sans compter sur le fiston, Alexandre, qui arrive, la fleur au fusil, dans la distillerie en 2012. En tant qu’amateur de whisky, il se dit qu’il y a un marché pour la distillerie Moutard : 4 à 5% des 200 millions de litres consommés en France sont des whisky français. L’engouement est là mais encore faut-il se différencier et qu’il soit bon !

 

# Une matière première à trouver

Sans vous assommer avec des détails techniques, sachez juste que la production de whisky se fait à partir de malt. Après l’avoir fait sécher, il est utilisé pour en faire un jus, le brassin. Ce jus est ensuite fermenté et le résultat de cette fermentation est distillé. L’alcool est ensuite mis en tonneau pour vieillissement.

Alexandre ne dispose pas d’équipements pour réaliser lui même son brassin. Il se fournit donc directement chez des gros producteurs de jus de céréales : les brasseurs !

malt whisky

Son cahier des charges est simple : travailler avec les brasseries situées dans un rayon de 100 km.

 

# Une production à mettre en place

La production se passe à quelques pas de la cave où est entreposé le produit fini. Alexandre nous y emmène mais purée que ça monte ! L’article « La montagne de l’Aube » disait donc vrai !

Là, nous avons une vue d’ensemble sur cette production locale :

  • la fermentation du jus de céréales, qui produit un alcool à 8°
  • la double distillation, qui produit un alcool entre 15° et 30°, puis 65°

Fait remarquable, pour 8000 litres de matières premières, on récupère au mieux 600 litres d’alcool à 65°, qui ne demande qu’à vieillir.

fermentation whisky moutard

distillation moutard whisky

distillation whisky moutard

# Un vieillissement à ne pas louper

En entrant dans la pièce réservée au vieillissement du précieux breuvage, nous comprenons maintenant pourquoi des noms de brasserie sont inscrits sur les tonneaux :

Cerise sur le gâteau, un tonneau mentionne « tourbé ». De fait, le jus de céréales utilisé a été produit spécifiquement à partir de malt séché à la tourbe !

D’autres inscriptions sur les tonneaux trahissent leur usage premier : contenir du ratafia ou du marc. Ils sont donc désormais recyclés pour le vieillissement de whisky, et lui donneront une couleur et une saveur bien particulières.

tonneaux whisky distillerie tonneaux whisky distillerie

En résumé, nous avons devant nous de futurs single malt issus de brasseries locales, dont la robe et l’arôme seront issus de sous-produits du champagne !

 

# Et donc ? 

Issus directement des tonneaux, le « whisky » doit encore attendre un peu pour exprimer toute sa richesse mais le résultat est bluffant : un petit goût de bière, un arôme de ratafia, une gorge qui brûle…l’alcool n’étant pas encore coupé avec de l’eau pour le faire redescendre à 50°.

Autre surprise : le futur whisky tourbé, mais ce sera à vous le découvrir d’ici 3 ans (vous ne serez pas déçus).

distillerie moutard whisky

L’avant whisky est commercialisé actuellement sous le nom « Esprit de malt ».
Nous ne ne saurons que trop vous le conseiller : sa couleur, ses arômes… Et ces caractéristiques sont de bons indicateurs pour conforter Alexandre dans son choix de faire vieillir son futur « whisky » comme il le fait.

Et outre le contenu, Alexandre attache une attention particulière au contenant. A son arrivée dans la distillerie, il repense le packaging : les étiquettes et le logo sont modernisés, le Made in France est mis en valeur, et la cire sur le goulot (posée à la main soit dit en passant) ajoute un petit côté traditionnel à l’ensemble.

produits distillerie moutard

 

# Les projets

Goûter le résultat de ce projet complètement fou nous donne l’occasion d’entendre Alexandre nous raconter qu’il ne s’arrêtera pas là :

  • réalisation de son propre brassin, à partir de céréales qu’il cultivera lui-même,
  • utilisation de l’eau de la rivière pour couper l’alcool à 65° dans les tonneaux, située à 2 pas de la distillerie

rivière whisky distillerie moutard

champ blé vignes whisky

# Où les trouver ?

Nous avons eu la chance d’aller à la distillerie pour faire le plein d’odeurs, de saveurs et de remporter avec nous quelques exemples du travail d’Alexandre et de son équipe.
Mais vous avez d’autres possibilités pour goûter cet avant whisky :

 

Nous serrons la main d’Alexandre et nous nous retournons une dernière fois sur le mur de bouteilles de champagne. Notre regard se porte sur les produits issus de la distillerie en pensant que dans quelques temps, un nouveau né agrémentera la vitrine pour notre plus grande satisfaction…

Les tonneaux auront vieilli de 3 ans et les liquides qu’ils contiennent seront alors prêts à être dégustés en tant que whisky 100% aubois.

 

page facebook moodyx

Moodyx vous rappelle que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.
Profiter n’est pas synonyme d’abuser 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *