fbpx

Des Foires de Mars … aux Foires de Champagne

Des Foires de Mars … aux Foires de Champagne

Aaaahhh, les Foires de Mars…
Tous les ans, du côté de l’esplanade Charles Delestraint à Troyes, on ne pourra pas passer à côté des effluves alléchantes de beignets et autres croustillons hollandais.
Tous les ans, faisant fi du froid et de l’humidité, on retrouvera, l’espace de quelques instants, toute l’insouciance et la frénésie de notre jeune âge.
Puis, début juin, comme tous les ans, viennent les Foires de Champagne…
Ah, les foires, tout un programme !!

 

# – Les foires, tout un programme ?

Une foire, ça peut désigner plein de choses, en fait : une fête foraine, un grand marché, ou encore une manifestation commerciale. Le point commun de toutes ces définitions, c’est une périodicité régulière.

Alors prenons la pleine mesure de ce mot, et délaissons quelques instants les stands de fléchettes et autres manèges, pour nous immerger au cœur d’autres foires, chères à l’histoire de notre région : les foires de Champagne !

 

# – Des origines très lointaines

Il faut remonter aux premiers siècles de notre ère pour voir apparaître les foires à Troyes. Et oui, ça fait un bail !
Grâce à sa position stratégique sur la célèbre voie romaine Agrippa, la cité est en effet à cette époque un point de passage pour de nombreux voyageurs de toute l’Europe.

Voie romaine agrippa voie romaine
Et là vous vous dites peut-être : « Voie Agrippa ? Connais pas …»
Et bien moi je vous dis : « pas de panique, Moodyx, à la rescousse ! »

« La voie Agrippa est une voie gallo-romaine, qui est en réalité un réseau de voies, qui reliait Lyon à plusieurs autres grandes villes, dont Troyes 🙂 »

 

# – L’âge d’or des foires

C’est véritablement au XIIe siècle, grâce à l’influence des comtes de Champagne, que les foires prennent un essor considérable sur le territoire champenois pour atteindre une dimension internationale.

comtes champagne foires

Elles sont au nombre de six et s’échelonnent sur l’année entière :

  • deux à Troyes : la foire chaude en juillet, et la foire froide en novembre,
  • deux à Provins : en mai et à l’automne
  • une à Lagny en janvier
  • une à Bar-sur-Aube en mars

 

# – Une dimension internationale, dites-vous ?

« Les foires champenoises, le rendez-vous de marchands de toute l’Europe ? Et pourquoi viennent-ils tous ici, ces marchands ? »

Les comtes de Champagne ont réussi à créer un climat favorable à l’accueil des marchands, tout simplement !
N’oublions pas que nous sommes au Moyen-Age ! Les routes sont peu sures, et si les foires sont un lieu d’affaires et de divertissements, les brigands et les voleurs veulent eux aussi être de la partie !

sceau gardes foires champagnemonnaie troyes once Troy

Alors certaines mesures prises par les comtes de Champagne sont fort appréciées.

Citons par exemple :

  • la mise en place d’une garde armée (le « conduit ») pour protéger les marchands sur leur trajet jusqu’aux foires et à leur retour,
  • l’instauration d’une monnaie spécifique (le denier provinois), et d’une unité de mesure (l’once Troy), visant à sécuriser les transactions,
  • la mise à disposition de greniers, d’entrepôts et de logements pour les marchands, et la création de halles.

 

# – The place to be !

Ainsi, flamands, italiens, espagnols, provençaux, allemands, hollandais et bien d’autres se côtoient le temps de quelques semaines. lls vendent et achètent nombre de marchandises parmi lesquelles des étoffes, des épices, des métaux précieux, des pierres, des bêtes de somme, des denrées alimentaires, etc.

Cette intense activité confère richesse et puissance aux cités qui accueillent les foires, qui, n’ayons pas peur des mots, deviennent inévitablement « the place to be ».

 

# – Once Troy, es-tu là ?

or once unité mesure

Non, l’once Troy n’est pas qu’une bière produite dans l’Aube, c’est aussi une unité de mesure – voir plus haut, si vous vous êtes endormis;)

Loin d’avoir disparu avec les foires médiévales, l’Once Troy (oz t) est restée une unité de mesure incontournable dans le monde des métaux précieux (or, argent, platine). Ainsi, vous pouvez investir en achetant de l’or physique coté en onces troy.

Si cela vous tente, sachez qu’une pièce d’une once d’or contient précisément 31,1034768 grammes de métal précieux. De même, les lingots d’or, longtemps conditionnés sous forme de barre d’un kilo, se déclinent désormais dans les formats plus modestes d’une ou de dix onces. A contrario, si vous avez gagné au Loto, sachez qu’il existe aussi des lingots de 400 onces, soit 12,441 kilos, rien que ça !

 

# – Et aujourd’hui, que reste-t-il des foires à Bar-sur-Aube ?

Que ce soit à Troyes ou à Bar-sur-Aube, n’hésitons pas à flâner dans les quartiers qui, autrefois, accueillaient nos marchands venus des quatre coins d’Europe.
A Bar-sur-Aube, imaginons les comtes de Champagnes successifs, du haut de leur donjon, profiter de toute l’effervescence des foires.
Découvrons-en les lieux emblématiques à travers les dix stations du circuit de la paume.

 

# – Et à Troyes ?

A Troyes, attardons-nous autour de l’église Saint-Jean-au-Marché, qui était le centre du quartier des foires. Traversons l’actuelle place du Marché au Pain, qui accueillait changeurs et orfèvres.

Remontons la rue Emile Zola, dans laquelle on pouvait trouver épices, friperie ou volailles, jusqu’à la place Jean Jaurès avec son marché au blé.
Sur la rue de la Monnaie, imaginons les étals de salaison, tandis que pour la rue Molé, tout n’est que draperie, ganterie, savaterie ou chaudronnerie.
Si vous avez quelques problèmes d’imagination, alors laissez-vous tenter par les visites audio-guidées de la ville !

Car cette ville nous surprend encore à tous les coins de rue…

la maison de Rhodes troyes

architecture pan bois troyescuriosité sculpture troyes charpenteéglise saint urbain troyes

# – Disparues, les foires de Champagne ?

Le Moyen-Age est loin derrière nous. Les moyens de communications sont facilités, et à l’ère d’Internet, tout peut s’acheter et se vendre en un clic, aux quatre coins du globe.
Pourtant, les foires ne sont pas mortes. Certes, elles n’existent plus telles qu’à l’époque médiévale, mais depuis quelques décennies, elles ont repris sous la forme de foires-expositions. Depuis 1965, les « Foires de Champagne » sont ainsi organisées chaque année à Troyes. Elles se déroulent sur plus d’une semaine au mois de de juin.
Avec 200 exposants et en moyenne 45 000 visiteurs, les foires de Champagne restent aujourd’hui un évènement incontournable du département.

 

L’histoire des foires continue !!!
A vous de la vivre comme vous l’entendez 🙂

page facebook moodyx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *